J’ai eu la peau de Roger, le burger au roquefort de Big Fernand

Dans Foodporn

Après avoir passé la fin de matinée dans le centre de Lille à admirer le ciel d’hiver qui a embrumé la ville aujourd’hui, j’ai décidé d’aller dire bonjour à Roger, le nouveau burger, non « hamburgé » de chez Big Fernand. Vous retrouverez mon avis après une rapide présentation de l’enseigne.

C’est qui Big Fernand et ses hamburgés ?

L’aventure de cette enseigne débute en janvier 2012 avec l’ouverture du premier restaurant à Paris, pour arriver actuellement à une vingtaine de restaurants déployés sur la France et trois autres à l’étranger (Londres, Dubaï et Hong-kong). Celui qui m’intéresse se situe Place de Béthune à Lille, ouvert en mai 2014.

Chez Big Fernand, on ne dit pas hamburger, mais « Hamburgé », un nom classe pour un sandwich de qualité gastronomique, d’ailleurs, en rentrant dans le restaurant, vous verrez très souvent apparaître ce slogan : Arrêter de bouffer des burgers ! Mangez des hamburgés !

Roger Big Fernand Slogan

Dans les ateliers, sont proposés diverses recettes élaborées avec des produits de qualité à base de bœuf, de poulet, de veau, ou végétarien, tout est fait maison, les sauces, les Fernandines (frites), les salades, les limonades et les desserts… Cinq hamburgés composent la carte (hors édition limitée comme le Roger), et c’est bien suffisant, et vous pouvez aussi créer le vôtre en choisissant les ingrédients. Les tarifs sont également simples, chaque sandwich coûte 12 euros, les formules à partir de 15 euros (hamburgé, frites ou salade et boisson), 18 euros avec le dessert, et pour 4 euros de plus, vous doublez la viande, le fromage et les frites. Pour les enfants, le menu est à 10 euros (hamburgé, frites et boisson). Ci-dessous, la liste des cinq hamburgés proposés sur la carte.

De la viande de bœuf, de la tomme de Savoie au lait cru, des tomates séchées, du persil plat et une sauce Tata Fernande (une sauce cocktail maison).

De la viande de bœuf, du fromage à raclette des Alpes au lait cru, de la poitrine de porc fumée, des oignons confits, de la Ciboulette et une sauce BB Fernand (sauce barbecue Big Fernand).

Du haut de cuisse de poulet mariné, de la tomme de Savoie au lait cru, des aubergines grillées, des oignons frits, de l’estragon et une sauce barbecue Big Fernand.

Du veau, de la fourme d’Ambert (bleu crémeux), des oignons confits, de la coriandre et une sauce Tonton Fernand (une mayonnaise délicatement sucrée).

Cet hamburgé s’adresse aux végétariens, composé de gros champignon de Paname, de tomme de Savoie au lait cru, de tomates séchées, d’oignons confits, de ciboulette et d’une sauce cocktail maison, la Tata Fernande.

Alors ce Roger, il est comment ?

Le Roger est un hamburger en édition limitée, disponible dans tous les ateliers Big Fernand jusqu’au 10 décembre 2017. Il se compose de haut de cuisse de poulet mariné, de tomates confites, d’oignons frits, d’une sauce mayonnaise sucrée et de Roquefort, et pas n’importe lequel, de l’AOP qui vient directement des légendaires caves de Société, un gage de goût.

Roger Big Fernand Visuel Officiel Visuel officiel – Instagram @big_fernand

Chez Big Fernand, les ingrédients sont de qualité et le sandwich est très généreux, pas besoin d’y retourner une seconde fois, et pourtant, je suis un gros mangeur. Dès la première bouchée, on est tout de suite attiré vers ce fort goût de roquefort, la marinade du poulet arrive en second, c’est un duo parfait, et la sauce ne dénature pas l’ensemble. J’ai souvent l’habitude de tartiner mes pains avec de la crème Société, qui se mari déjà très bien avec du bœuf, c’était l’occasion de tester avec du poulet et Big Fernand a relevé haut la main le défi.

Pour la petite anecdote, le titre de mon article fait bien évidemment référence au film de Robert Zemeckis, qui veut la peau de Roger Rabbit, sortie dans les salles obscures en 1988, mêlant cartoon et vie réelle. Bien sûr ici, pas de lapin, mais bien du poulet, mais en écrivant ces quelques lignes, je me dis qu’avec ce type de viande, cela pourrait être sympathique aussi.

Pour conclure, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller croquer un morceau de Roger au Big Fernand proche de chez vous. Je me suis réellement régalé et j’espère qu’il vous donnera aussi le même plaisir. Rentrer dans ce type de fast-food gastronomique, c’est oublier toutes les autres chaînes concurrentes, le personnel est extrêmement accueillant et chaleureux, et l’espace pour manger sur place est authentique à souhait.

N’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé du Roger, ou tout simplement du restaurant en lui même. D’autres articles Foodporn sont disponibles ici. À bientôt !

Papa la trentaine, passionné des nouvelles technologies, du web, des fintech et d’iPhonographie. Admin des Geeks d’Apple sur Facebook et rédacteur à mes heures perdues. Autodidacte et touche-à-tout, j’aime partager mes connaissances et découvertes avec le monde qui m’entoure.