Mon avis sur… Orange Bank, la banque mobile d’Orange

Dans Fintech, Lifestyle

Nouvelle série d’articles sur mon blog, concernant un sujet qui m’intéresse depuis quelques années maintenant, le monde des « fintech ». Je démarre ce premier billet avec la dernière venue dans nos contrées, Orange Bank, la banque 100 % mobile de l’opérateur historique français, présentation et avis sur mes premiers jours passés avec elle.

Orange Bank logo

Orange Bank, c’est quoi ?

Orange Bank est né d’un accord signé entre l’opérateur français historique et Groupama le 22 avril 2016, après signature, Orange est entré à 65 % au capital de Groupama et à fusionné son offre bancaire pour devenir cette nouvelle banque mobile. Après une période de test en interne, et de multiples reports, le lancement grand public a finalement eu lieu le 2 novembre 2017, contrairement au premier service de paiement mobile de l’opérateur Orange Cash, tout le monde peut vraiment ouvrir un compte dans cette banque, et non plus uniquement que les clients du réseau mobile Orange et Sosh.

C’est la première banque mobile lancée par un opérateur en France, d’autres devraient suivre comme SFR Altice et Free. Orange Bank est un compte bancaire individuel (pas de compte joint possible) ouvert aux personnes majeures qui résident sur le territoire français (métropole et DROM). L’ouverture peut se faire sur le site ou sur l’application mobile, mais son utilisation ne peut se faire que sur smartphone. Le compte comprend à la fois une carte bancaire physique et une carte virtuelle, soit sur Apple Pay ou dans l’application Android, il est également possible d’avoir un chéquier. Des agences physiques sont également de la partie dans les boutiques Orange participantes et prochainement dans les agences Groupama et Gan. Pas de conseiller dédié, mais une intelligence artificielle nommée Watson, une création d’IBM, qui va apprendre au fur et à mesure de vos conversations, toutefois, vous pourrez toujours parler avec une vraie personne, mais ce service sera facturé en supplément.

Orange Bank - prez

Pour information, Orange offre une prime de 80 euros, seule condition pour les avoirs, effectuer trois paiements par carte ou via smartphone dans les 30 jours suivant l’ouverture du compte, et les clients Orange et Sosh bénéficient de 40 euros supplémentaires. L’utilisation courante du compte reste gratuite tant qu’au moins 3 paiements ou retraits sur le mois sont effectués par carte ou paiement mobile, si cette condition n’est pas respectée, 5 euros de frais de tenue de compte seront débités pour le mois.

Comment ouvrir un compte ?

Orange ayant ouvert les inscriptions un peu plus tôt, j’ai pu m’inscrire le 31 octobre directement sur l’application que j’ai téléchargée pour mon iPhone sur l’AppStore (disponible également pour Android sur Google Play). L’inscription se fait en six étapes, la première est de donner ses informations personnelles à savoir votre identité complète, la base. Une fois ceci fait, il vous faudra choisir l’offre bancaire qui va devenir votre futur compte en sélectionnant le type de votre carte (immédiat ou différé) avec son assurance pour sécuriser des moyens de paiement contre la perte ou le vol (CB, téléphone ou chéquier), et choisir une option gratuite sur trois disponibles.

Les trois options sont des assurances facultatives, Orange propose une assurance protection de l’identité, comprenant un outil de veille de votre e-réputation sur la toile ainsi qu’un accompagnement juridique en cas d’usurpation de votre identité. La seconde concerne la protection des achats, que ce soit en ligne ou en boutique, payé avec votre carte ou votre smartphone, avec un remboursement en cas de casse ou vol avant les 60 jours suivants la date de l’achat, en cas d’incident sur la livraison d’un achat sur le net ou une extension de la garantie constructeur pendant 36 mois. La dernière est une protection de la vie courante avec une prise en charge des frais suite à la perte ou le vol de vos clés et papiers d’identité, le remboursement des espèces volées et des communications frauduleuses de votre téléphone volé et un accompagnement psychologique et logistique en cas d’agression.

Vous avez choisi votre offre Orange Bank, l’application vous propose de vérifier l’exactitude de vos informations et de signer votre contrat numériquement à l’aide d’un code reçu par SMS. À ce moment-là, il ne reste plus que deux étapes qui peuvent être plus ou moins longue, vous devez fournir des justificatifs à savoir, deux pièces d’identité, pour la première c’est obligatoirement une carte d’identité ou un passeport français, la seconde pourra être un permis de conduire (nouveau format) par exemple. La dernière pièce est un justificatif de domicile, si vous êtes chez Orange ou Sosh et que vous l’avez signalé au début de l’inscription, alors l’application va directement télécharger une facture mobile, sinon il vous faudra en fournir une (mobile, internet, EDF…). Ensuite, il vous faudra patienter le temps de la validation par Orange, pour moi, cela a pris deux jours, mais sur la toile certains attendent encore.

Vous avez reçu votre mail de confirmation, vous êtes proche de la fin, vous allez devoir effectuer un premier versement sur votre nouveau compte, celui-ci à l’avantage de se faire par carte bancaire et donc une ouverture plus rapide que dans d’autres banques en ligne. Le paiement doit-être de 50 euros minimum, à l’issu, votre compte sera ouvert, vous recevrez un mail avec votre identifiant et divers documents PDF, je l’ai reçu 5 minutes après le versement. Vous allez pouvoir vous rendre sur l’application et avec cet identifiant vous connecter, vous allez même pouvoir commencer à faire des achats grâce à votre mobile, car on vous proposera d’ajouter une carte virtuelle à Apple Pay (pour Android c’est intégré dans l’application), donc pas besoin d’attendre la carte physique pour utiliser votre argent. J’ai reçu cette dernière 5 jours après, mais comme pour la validation, je fais partie des chanceux, car d’autres non toujours pas de nouvelle, la banque vient juste de se lancer en même temps. Chose bizarre, ma carte porte la mention crédit et non débit, comme beaucoup aurait pu le penser, peut être à cause du paiement différé, mais logiquement cela n’a rien à voir, néanmoins, j’ai pu régler des achats avec sans problème.

Orange Bank, j’en pense quoi ?

Je suis déjà client dans pas mal de banques en ligne, car je n’ai toujours pas trouvé le service parfait à l’exception de N26, dont je ferais un article prochainement pour en parler. Je me suis lancé dans l’aventure Orange Bank, car je souhaite voir ce qu’un opérateur peut nous proposer comme innovation bancaire dans un pays meublé par de vieilles institutions financières qui ont du mal avec la modernité. Pour ma part, je n’ai eu aucun souci lors de l’ouverture de mon compte et j’ai donc pu bénéficier d’une bonne expérience de départ.

Mais pour moi, une banque 100 % mobile c’est une banque 100 % rapide, une ouverture finalisé en moins de 30 minutes et non quelques jours après validation de mes documents (j’ai ouvert mon compte N26 en à peine 15 minutes, visio comprise), l’application doit également être au top et là, je la trouve un peu lente et pas très pratique, il n’y a pas d’interface web et j’espère que ça va venir. La carte manque de design, comparée à celles de N26 qui sont visuellement beaucoup plus sympas, mais elle ne sortira pas souvent du portefeuille.

J’y ai quand même vu de gros avantages, le premier, est pas des moindres, c’est d’avoir accès au paiement mobile dés l’ouverture du compte via Apple Pay ou Android, le choix entre le paiement immédiat ou différé, la possibilité d’effectuer une remise de chèque, un livret rémunéré et pour certains un découvert autorisé possible. On n’est donc sur une banque hybride (mi-physique, mi-en ligne) avec des agences déployées en France, mais avec une utilisation 100 % mobile, je vais quand même suivre son évolution de près.

Mon prochain article sera consacré à N26, où j’aurais plus de recul, car je suis client chez eux depuis bientôt deux ans. À bientôt sur le blog 😉

Papa la trentaine, passionné des nouvelles technologies, du web, des fintech et d’iPhonographie. Admin des Geeks d’Apple sur Facebook et rédacteur à mes heures perdues. Autodidacte et touche-à-tout, j’aime partager mes connaissances et découvertes avec le monde qui m’entoure.