Max, l’assistant bancaire personnel

Dans Fintech, Lifestyle

Aujourd’hui, petite présentation de Max, l’offre bancaire nouvelle génération et 100 % mobile du groupe Arkéa Crédit Mutuel. Alors que vaut ce nouveau service bancaire, que propose-t-il de plus par rapport aux autres fintechs ? Ma réponse dans cet article.

Max - Logo

Max, qui es-tu ?

Depuis plusieurs mois, nous voyons apparaître en France de nombreuses offres bancaires comme Orange Bank ou N26, issues des fintechs, des opérateurs téléphoniques, des banques ou des grandes surfaces. C’est le cas de Max, né de l’imagination d’une poignée d’individus sous le giron du Crédit Mutuel Arkéa. Toutefois, il ne doit pas être comparé à une nouvelle banque mobile, mais à un service venant étoffer la banque. Au départ, cette start-up de Brest qui a débuté début 2017 avec quatre personnes, a gonflé son effectif d’une vingtaine de plus. Elle est une filiale du groupe, se nomme légalement « Nouvelle vague » et est considérée comme un établissement de paiement agréé auprès de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Cette dernière est également inscrite à l’ORIAS pour agir en tant qu’intermédiaire en opération d’assurance.

Max est épaulé par plusieurs experts et prestataires externes, pour être rassurant avec ses clients, il travaille donc en collaboration avec de grands noms de la banque et de l’assurance. Parmi ces derniers, FLUO, un service d’aide pour visualiser et optimiser ses assurances afin de connaître ses garanties et éventuellement trouver mieux ailleurs. D’autres sociétés viennent apporter leurs savoir-faire et expertise comme de jeunes pousses financées par Arkéa ou des acteurs de l’hôtellerie, afin que Max devienne un acteur incontournable, innovant et original de secteur bancaire.

Max, que fais-tu ?

Max se veut multiservice, en effet, l’application se présente comme un agrégateur de comptes bancaires, à la manière de Bankin’ ou Linxo. Vous allez pouvoir retrouver l’ensemble de vos comptes, même ceux venant de la concurrence, afin de consulter les soldes et opérations de ces derniers (sous réserve que la connexion avec l’établissement soit disponible).

L’application vous propose aussi d’optimiser vos produits financiers et assurances, vous pouvez par exemple demander de faire un bilan de votre assurance automobile afin que Max vous suggère une meilleure offre. Vous pouvez également lui demander de vous aider à mettre de l’argent de côté, de parler crédit ou de renégocier ce dernier. Dans le cadre d’un crédit immobilier, Max va même jusqu’à choisir un meilleur notaire. Si vous êtes locataire, il analyse votre situation et vous informe qu’il est peut-être temps d’acheter s’il constate que c’est favorable. Vous disposez également d’un compte courant avec un RIB (français), afin de pouvoir domicilier vos revenus et payer vos factures par exemple.

Max - service

Max dispose aussi d’un service de conciergerie, vous avez besoin d’une baby-sitter sur le pouce, alors il pourra peut-être vous aider. Vous venez de vous souvenir que demain c’est l’anniversaire de votre femme, mais vous êtes pris par le travail, alors demandez à Max de réserver une table dans un restaurant et de faire livrer un bouquet de fleurs… Chaque demande se fait sur le chat de l’application (ou avec Facebook Messenger), le service est assez réactif et agréable. Une chose sympathique qui m’est arrivée lors d’une commande d’un billet de train à la SNCF, après avoir payé avec ma carte Max, j’ai reçu une recommandation pour renouveler mes papiers d’identité. C’est tout bête, mais c’est typiquement le piège dans lequel un voyageur peut tomber, ne pas penser à vérifier la validité de ses papiers et être bloqué dans un pays étranger.

Max, c’est aussi une carte MasterCard, à la manière de son concurrent britannique, Curve, elle va agréger toutes vos autres cartes bancaires, quel que soit la banque émettrice. Encore une fois, Max ne fait pas de favoritisme bancaire malgré le nom du groupe derrière, et le tout est entièrement gratuit. Elle est compatible avec Apple Pay pour les transactions sans contact avec un iPhone (prochainement avec Paylib pour Android), ce qui rend n’importe quelle carte bancaire compatible avec ce moyen de paiement sans que la banque émettrice le soit. Cette dernière étant à débit avec autorisation systématique, pour chaque paiement, une notification s’affiche sur le smartphone. Elle est entièrement paramétrable dans l’application, le NFC peut facilement être désactivé en décochant une case, tout comme les achats internet, les retraits d’espèces ou les paiements à l’étranger.

Max - carte

En plus d’être gratuite, paramétrable et compatible Apple Pay, elle est également zéros frais et commission sur les paiements et retraits en France et à l’étranger. Elle offre de nombreuses garanties comme une extension des délais de réflexion pour les achats en ligne, une garantie hébergement en cas de soucis lors d’une réservation de vacances…

MAJ du 10/07/2018 : Max a beaucoup évolué depuis l’écriture de mon article, grâce à lui, vous pouvez désormais, en plus de votre iPhone ou Apple Watch, payer avec Fitbit Pay (Versa et Ionic), Garmin Pay (Vívoactive 3, Forerunner 645 ou 645 Music) et Samsung Pay.

Il a également lancé en mai dernier sa première campagne de publicité à la télévision en mettant en scène deux personnes, Margaux et Max, voici les deux spots TV :

Comment être client Max ?

L’application est disponible depuis fin 2017 au grand public (auparavant en bêta), il vous suffit de la télécharger soit sur l’AppStore pour les iPhone ou sur le Google Play Store pour les smartphones Android. Une fois l’installation terminée, l’inscription se fait relativement vite, vous devrez renseigner un certain nombre d’informations personnelles, prendre une photo de sa pièce d’identité puis enregistrer ses différents comptes bancaires en indiquant ses identifiants habituels. Au fur et à mesure des nouvelles fonctionnalités, l’application vous demandera d’autres documents, par exemple une copie de votre contrat d’assurance automobile, afin de vous proposer mieux.

Pour avoir la carte et le compte courant, il faut en faire la demande, là aussi tout se passe dans l’application. Après une série de questions plus poussées (banque oblige), vous devrez prendre en photo une première carte bancaire afin de l’agréger à la carte Max. Vous recevrez cette dernière chez vous quelques jours après, pour l’activer, vous devrez renseigner le montant de la microtransaction faite sur la première carte bancaire enregistrée, cette information devra être récupérée sur le relevé de compte de votre banque. Il faudra faire cette manipulation chaque fois que vous enregistrerez une nouvelle carte, ce côté me dérange un peu, car ce n’est pas le plus simple des moyens de confirmation, le code 3DS est bien plus rapide.

Une fois votre carte Max activée, votre compte courant le sera aussi, vous pourrez donc commencer à domicilier des revenus et payer des factures à l’aide du RIB. Ce dernier étant français, il sera plus largement accepté par les administrations de notre beau pays (chose souvent compliquée avec les RIB de chez N26 par exemple, car ce dernier est allemand).

Qu’est-ce que j’en pense ?

Je suis utilisateur d’une carte Curve depuis plusieurs mois et le fait d’avoir une seule carte permettant de payer avec n’importe quelle autre carte est, quand on a plusieurs comptes, une chose très intéressante. Pour cela, j’attendais Max avec impatience, d’une part pour les différents services proposés (et ceux à venir), et surtout pour sa carte bancaire made in France compatible avec Apple Pay. Dans l’ensemble, cela fonctionne bien, je n’ai pas encore eu de gros souci de paiement avec, quel que soit la carte choisie lors de la transaction (hormis un refus avec un distributeur de café sur l’autoroute en sans contact). Dans tous les cas, je ne me sers plus de ma carte Curve, Max l’a remplacée très rapidement.

 

Le service est récent et j’y vois quand même quelques manques. Le premier concerne le 3DS, pour protéger les transactions web, à l’heure actuelle, la page de confirmation demande la date de naissance du détenteur de la carte, c’est un peu léger et je préfère recevoir un code par SMS ou une validation dans l’application (Maj : j’ai reçu depuis peu un sms avec code pour valider un achat, il y a donc bien les deux options, peut-être suivant le risque, car le montant était faible comparé aux autres transactions). Je trouve également l’interface pas très sexy, plus de fantaisie et de modernité seraient bien venues, tout comme pouvoir personnaliser le visuel des cartes agrégées par l’image de ces dernières (et non une simple couleur). J’apprécie une fonction chez Curve que je ne retrouve pas dans Max, celle d’avoir la faculté de changer, après une transaction, la carte qui devra être prélevée. Une autre fonctionnalité venant de Bankin’ cette fois-ci, et très vite devenue indispensable, pouvoir effectuer des virements de n’importe quels comptes, cela évite de s’encombrer avec les applications officielles des banques qui sont, parfois, mal optimisées. L’équipe est néanmoins très à l’écoute, ils ont même un site internet dédié pour donner ses recommandations, je vous invite fortement à y aller pour mettre les vôtres, afin de faire de Max, un service bancaire au top.

Max est avant tout un service gratuit d’assistant personnel, mais avec la carte Max, les personnes cherchant à payer en mobilité ou les multibancarisées y trouveront également un excellent compromis. Donc si vous avez plusieurs comptes et que vous souhaitez tout avoir au même endroit et surtout ne plus vous embarrasser de nombreuses cartes bancaires, Max est fait pour vous. Il pourra aussi convenir chez certains comme compte secondaire. Mais sa force est clairement dans ses services de conciergerie et d’assistant personnel, pour optimiser vos dépenses, épargnes et budgets.

Voilà que se termine mon article sur Max, j’espère qu’il répond à certaines de vos interrogations sur cette nouvelle offre bancaire. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire ou directement dans le groupe Facebook rattaché à l’association de l’AFCNB. À bientôt sur le blog 🙂 

 

Papa la trentaine, passionné des nouvelles technologies, du web, des fintech et d’iPhonographie. Admin des Geeks d’Apple sur Facebook et rédacteur à mes heures perdues. Autodidacte et touche-à-tout, j’aime partager mes connaissances et découvertes avec le monde qui m’entoure.